Un peu de philosophie astrologique…

 

Dimanche 22 avril 2018

 

Délaissant momentanément les grands sujets qui font l’actualité, je voudrais vous entretenir de quelque chose qui me tient beaucoup à coeur, quelque chose que je développe généreusement à travers cours ou conférences.

Il s’agit de la philosophie de l’astrologie, de sa grande sagesse, de ce qu’elle nous enseigne que ni l’école ni les parents -malheureusement- ne nous transmettent, étant d’ailleurs généralement eux-mêmes dans l’ignorance de ces choses.

Ne croyez pas que l’astrologie ne serve qu’à l’établissement de portraits psychologiques ou de prévisions quant à l’issue d’un divorce ou d’une nouvelle opportunité d’emploi.

Ceux qui consultent l’astrologue à travers une problématique personnelle sont aussi instruits par celui-ci sur les causes et la survenue de cette problématique dans leur vie.  Il leur est montré le lien étroit existant entre leur “caractère” et l'”événement” survenu, cette survenue n’étant nullement le fruit d’un hasard, mais obéissant à des lois d’analogie et de manifestation cyclique.

Je propose-bien modestement- l’explication suivante : ce que l’on appelle événements, circonstances sont les formes incarnées des énergies et des vibrations de notre psychologie profonde, de notre caractère particulier. De façon magnétique, vibratoire, nous attirons à nous les circonstances prévues que nous devons rencontrer, ceci (le caractère) étant en relation directe avec cela (les circonstances).  Que nous ayons à vivre une promotion au travail, une séparation conjugale, une injustice, un gain inattendu, il existe au fond de nous la “signature” potentielle vibratoire de tels événements.  L’astrologie ne croit donc pas au “hasard” ; elle enseigne l’existence de synchronicités, de lois d’analogies et de cycles.

Et si tels ou tels événements font partie de notre destinée…. pourrons-nous les éviter ?

Notre liberté réside non pas dans notre éventuelle faculté à éviter les événements, mais dans notre possibilité d’en tirer le meilleur profit pour notre évolution spirituelle, pour notre compréhension intime de ce que représente notre passage ici-bas, notre incarnation en tant qu’âme dans une forme matérielle.  L’événement sera donc en définitive ce que l’on en fait ou ce que l’on n’en fait pas, la compréhension de l’événement, la raison de sa survenue dans notre vie étant de loin bien plus importants que l’événement lui-même. Nous classons de façon générale les événements en deux catégories : les “positifs” (ceux qui nous apportent du bonheur ou du profit) et les “négatifs” (ceux qui apportent la souffrance, l’incompréhension).  Bien sûr, ceux que l’on cherche à éviter, ce sont les événements “négatifs” et c’est cette séparation bien/mal qui est à l’origine première de notre incompréhension.  De même qu’en électricité courant positif et courant négatif sont indissociables, événements “positifs” et “négatifs” ne peuvent non plus être dissociés.  D’un bien sort un mal, d’un mal sort un bien ; telle est la loi spirituelle de la création, et cette création est parfaite.

La solution, c’est la reconnaissance et l’acceptation des deux pôles de la réalité bien/mal.  Cette acceptation vous permettra de vous positionner dans l’unité de Tout ce qui Est et de ne plus être balloté par les forces duelles négatives/positives, celles qui nous font réagir sur le plan émotionnel.

Une autre chose que l’astrologie nous enseigne est la cyclicité.  Tout est cycle dans la Nature, (les saisons) le système solaire (révolutions des planètes) et dans l’homme (naissance, maturité, déclin).  Tout est transitoire, en perpétuel état d’évolution, la seule permanence étant… l’impermanence.

Autre chose encore : l’acceptation, la tolérance, sachant que chacun perçoit la Vie sous l’angle de son propre signe zodiacal, de son propre horoscope et dispose d'”outils” différents de son voisin.  On peut difficilement exiger un niveau de conscience élevé à qui n’a pas encore les outils nécessaires pour l’atteindre.  Je dis souvent -en boutade- que la Terre est peuplée de 7 milliards d’individus qui ont TOUS raison ! (de leur point de vue, bien entendu.)…

Sérénité devant les aspects négatifs ou positifs de l’existence, conscience de la cyclicité, rien ne dure ni le positif, ni le négatif, conscience que chacun oeuvre suivant son horoscope avec les outils qu’il a reçus ; tolérance, acceptation, sérénité… menant en fin de compte à la maîtrise de soi-même et à la sagesse.

Et que souhaiter de mieux ?

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Tempête en France : Stop ou encore ?

 

Vendredi 13 avril 2018

 

L’horoscope du plus jeune président de la République Française est disponible sur internet qui fournit des données de naissance complètes et précises. Nous avons donc un signe ascendant : le Capricorne et des positions planétaires définitives et fiables.

Saturne maître de l’ascendant Capricorne se trouve en Vierge, au trigone de Mercure : intelligence, grande concentration intellectuelle, un esprit froid, observateur, calculateur précis et analytique, ce Saturne/Vierge écarte émotions et sentiments et fait de Mr Macron un planificateur misant sur l’organisation et le contrôle, qui sont les qualités premières de la Vierge.

Mars, second maître du Capricorne, se trouve en Lion, signe traditionnel de la France.Il confère confiance en soi, fierté, décision…. avec le risque d’un caractère orgueilleux, autoritariste, dominateur.  Un autre politique (outre-atlantique cette fois) présente lui aussi un Mars en Lion (D. Trump) mais se levant à l’ascendant et positivement configuré.  Ce Mars/Lion de Trump m’avait permis à l’époque de prévoir ses chances de succès face à H. Clinton (article du 14.11.2016 “Elections U.S. : Mars a tranché”.)

Quelle est la situation précise de Mars/Lion dans l’horoscope de Monsieur Macron ?

Il jette un carré à Uranus/Scorpion dans la neuvième maison, un carré également à la Lune en Taureau dans la maison III.  Cette configuration détonante et dangereuse mobilise toute notre attention :

La Lune (voyez l’article du 28.02.2017 consacré à la Lune en Politique) régit la communauté nationale, le peuple, l’opinion publique, les électeurs.. , la sécurité nationale et l’économie, mais également la femme, l’épouse du Président.  Pour cet article, centré sur les risques éventuels encourus par la France sous ces configurations astrologiques, nous nous concentrerons sur la relation de la Lune avec la politique et le climat social et nous négligerons volontairement la vie privée du Président.

Et la Lune du Président Macron a de quoi nous inquiéter, d’autant plus que ni cette Lune en Taureau dans la III ni Uranus Scorpion dans la IX ne présentent le moindre bon aspect. Si une nouvelle crise venait à éclater (et ce n’est pas qu’une hypothèse !) elle échapperait complètement aux responsables qui stupéfaits, surpris et aveuglés tout à la fois ne sauraient comment gérer la situation.  Souvenez-vous de l’imprévisibilité d’Uranus, qui vous laisse presque instantanément sur “une planète inconnue” sans que vous ayez eu le temps de comprendre ce qui vous est arrivé…

J’ai donné -dans mon article consacré à Uranus- une date qui m’a parue importante : la mi-mai 2018, date précise du retour d’Uranus dans son lieu de chute, le Taureau.  Je rappelle ce que j’ai déjà souligné (non sans raison) : le retour d’Uranus se fait en carré à Mars dans le verseau ; ce carré subsistera dans le ciel jusque septembre inclus.

Nous aurons donc une configuration alarmante et explosive Mars carré Uranus qui va “réveiller” par effet de synchronicité le même carré Mars/Uranus présent dans l’horoscope de Monsieur Macron.  Uranus chez celui-ci gravite en maison IX : l’étranger. Il est donc à espérer que le président français fasse preuve de retenue et de sagesse et refuse de suivre la pulsion violente de Mars qui risque -restons prudents- de s’actualiser, de s’incarner à partir de la mi-mai. Ce Mars/verseau représente (aussi)la guerre dans les airs ; au carré d’Uranus en chute : les missiles air-sol tirés depuis la chasse aérienne. Les tensions me semblent avoir la vie dure ; la France ne peut pas se permettre un engagement militaire qui ressemble à une coûteuse “aventure” militaire.

Cet aventurisme martial aurait un dommage collatéral sur l’économie (la Lune) nationale (la lune en Taureau). Aucun aspect constructif, je le rappelle, ne touche Uranus ou la Lune, ce qui fait que le désarroi serait complet.

Je crois que le président de la France a grand intérêt à soupeser ses décisions à une époque historique où les tensions sociales accumulées -telles la lave dans la cheminée du volcan- n’attendent (peut-être) plus que le détonateur imprévu qui provoquera l’explosion.

Les dettes nationales, la guerre à l’étranger, la politique migratoire et les “investissements” étrangers en France semblent former un cocktail indigeste ; Quand la France va t-elle enfin s’occuper du sort de ses agriculteurs et éleveurs (la Lune en Taureau : la frange de population qui nourrit) ?  Attention au retour des Jacqueries, attention à l’aventurisme militaire !

Uranus en IX jette un carré à Mars/Lion, co-maître de l’ascendant Capricorne : une erreur de décision qui aurait sa source dans l’orgueil, la vanité, le sentiment de supériorité pourrait engendrer des suites…. Des suites de quel genre ?

Uranus au carré de Mars annonce une rupture avec l’opinion, des risques insurrec-tionnels, des disputes entre alliés, des retournements de situation et …. un mandat présidentiel écourté.  Mr Macron terminera t-il ce mandat ?  Rien n’est moins sûr et son “règne” reste parsemé d’embûches, et pas des moindres.  Nous en reparlerons plus tard.

Il reste à souhaiter pour la France sagesse, pondération, maîtrise de soi devant des circonstances qui pourraient décomplexer les plus coincés, évacuer tous les scrupules et libérer toutes les tensions en une décharge explosive.

Et qui déclencheraient une véritable éruption volcanique qui n’est certes pas à souhaiter, mais que l’astrologie anticipe déjà dans Mars/capricorne qui avance à la conjonction de Pluton -également en Capricorne- ; le tout au double carré d’Uranus (explosion) dans le Bélier (la confrontation, la guerre).  Mars pourrait se fâcher… déjà maintenant, sans attendre la date du 15 mai, par moi annoncée.

Plus on pense que le monde change, plus il reste le même… Dans le théâtre humain qu’est notre incarnation en tant qu’âme, les costumes des acteurs changent, leur vocabulaire change aussi ; cependant les répliques de ces acteurs demeurent les mêmes à travers les âges.  Les progrès technologiques renforcent l’égo de l’homme à la place de le faire évoluer créant de nouvelles races de nouveaux esclaves, enchaînant les humains à la roue des renaissances…

Bref, rien de vraiment nouveau sous le soleil….

 

 

 

 

Royaume-Uni : Boris Johnson

 

Mardi 03 avril 2018

 

Le thème de Mr Johnson présente un signe des Gémeaux fort représenté -si ses coordonnées de naissance sont exactes- avec la présence dans le signe du Soleil, bien entendu, en étroite conjonction à Vénus (le charme, la voix, le côté rassembleur), la présence aussi de Mercure (intelligence, mental, communication orale ou écrite) et de Mars (la décision, l’offensive, la “force de frappe”).  Saturne est en Poissons, carré Mars, opposé Uranus/Pluton dans la Vierge, Neptune en Scorpion, enfin Jupiter gravite dans le Taureau.

J’ai montré à plusieurs reprises combien Mars et Saturne -régents naturels du Capricorne- étaient importants en politique.  Mars (action/décision) allié à Saturne (le Temps, la stratégie, l’organisation) donne le coup d’oeil juste, la victoire militaire qui évite les pertes, les décisions correctes appliquées patiemment et fermement… Mars en bon aspect de Saturne assure donc la victoire et de sages décisions.

En mauvaise relation par contre, Mars va “se casser les dents” et devra affronter des circonstances adverses défavorables.  Le Temps manquera, la stratégie sera seulement offensive,  le natif manquera de recul et son jugement sera pris en défaut.

Revenons à l’horoscope : les planètes en Gémeaux font de Mr Johnson un communicateur, un tribun….tentant de rameuter d’autres autour de lui. Mars qui gravite dans les Gémeaux est au carré de Saturne dans les Poissons.  Cet horoscope dépeint les luttes sur plusieurs fronts simultanés, la répétition de menaces verbales…qui n’iront pas plus loin que les mots puisque le temps (Saturne en carré à Mars) va jouer contre le détenteur du thème.  Le scandale actuel de l’espion “empoisonné” va rapidement fatiguer l’opinion et cette affaire nuira rapidement et avant tout au Royaume-Uni lui-même. Vif à faire des déclarations, Mr Johnson semble moins vif quand il s’agit d’anticiper les éventuelles conséquences que ses déclarations ne manqueront pas de déclencher.

Comme chez Theresa May, frustrations personnelles ou violence, témérité et impatience influent inconsciemment sur les décisions et cela ne restera pas sans conséquences.

Et il se pourrait fort bien que les “justiciers” du premier temps se retrouvent eux-mêmes …  les punis dans un second temps. Les imprudences de Saturne-Mars ne sont pas pardonnées par la destinée et finissent en catastrophes.  A suivre donc.

Le phlegme britannique et le self-control semblent décidément d’une autre époque…  Que l’on apprécie Donald Trump ou pas, que l’on apprécie Vladimir Poutine ou non, il faut tout de même constater ceci : la situation de leur “Mars” est excellente, ce qui en fait de vrais décideurs détenteurs d’un pouvoir réel.

Au vu des horoscopes de Theresa May et de Boris Johnson, on peut légitimement s’inquiéter pour la Grande-Bretagne et espérer que leurs successeurs présenteront des horoscopes plus consistants et … plus fiables.

 

 

 

Et Saturne s’installe, doucement, mais sûrement…

Vendredi 23.03.2018

 

J’ai expliqué dans un précédent article l’action et l’influence de Saturne dans nos horoscopes mais surtout dans les politiques nationales et internationales.  Le retour sur soi, la durée, le temps, la solitude, la stratégie, la fermeture, les prisons, l’autisme… vous vous souvenez ?

Saturne, symbolisant le Temps, s’inscrit dans la durée.  On constate qu’Angela Merkel joue les prolongations, Poutine également ; quant au président chinois….il semble à présent boulonné à son poste.  Tous trois sont de la même génération et ont 63, 64 et 65 ans et ils se connaissent depuis longtemps (toujours l’influence de Saturne : la durée).

Un second effet dû à la planète : le retrait, le repli sur soi, le “protectionnisme”, la frilosité.  Egalement la dé-croissance, le “minimalisme”, tendances encore certes “minimales” dans la société mais qui vont cependant rapidement gagner du terrain.

Ce retour vers soi, ce protectionnisme sera t-il une tendance momentanée ou une tendance de longue durée ?  Une tendance de longue durée, qui a commencé à l’équinoxe d’hiver l’an dernier, qui va s’amplifier en 2018, 2019, 2020….bref, qui va s’inscrire dans la durée.  Les chefs d’état cités plus haut sont tous trois concernés (Allemagne, Chine, Russie).  Ajoutons bien évidemment les Etats-Unis et le président D. Trump.  (Pour les autres, je ne dispose pas encore des horoscopes.)

Tous les quatre possèdent dans leur horoscope des planètes dans le signe du Cancer et de la Balance et seront donc concernés par le transit de Saturne dans le Capricorne, transit qui s’effectue bien sûr en opposition au Cancer et en quadrature à la Balance (et au  Bélier pour être complet).

Le méfiant Saturne sera donc responsable d’un mouvement de fermeture, de frilosité et de silence qui va toucher les pays cités, les fermetures de l’un engendrant des fermetures de la part des autres et ce mouvement à l’opposé des ouvertures voulues et créées ces dernières années s’installe …pour un bon bout de temps et va à terme déboucher sur un risque de crises multiples, à la fois économiques, politiques, alimentaires et naturelles lorsque Saturne, au Verseau cette fois, va bloquer Uranus et ses élans, son désir de liberté, de réformes libérales et de progrès technologiques.

Bref, un climat de méfiance, de retrait, une “pause” devant une accélération des événements, des progrès…. Accélération qui nous dépasse peut-être et qui impose une trêve, un temps d’arrêt et de réflexion ?

Conférence à Arlon 12.04.2018

Mardi 20.03.2018

 

Je serai à Arlon à l’ ESPACE HAPPYSPHERE  le jeudi 12 avril prochain à 19h30′ pour une nouvelle conférence, destinée à faire connaître l’astrologie et partager mon expérience.

Venez nombreux, avec vos questions, je ferai quelques démonstrations d’interprétation avec les participants.  Un atelier et un cours seront ultérieurement organisés sur Arlon.

ESPACE HAPPYSPHERE : https://ahappysphere.wordpress.com/espace-happysphere-arlon

A bientôt !

Royaume-Uni : Theresa May

Jeudi 15 mars 2018

Les actuelles tensions entre Londres et Moscou dans le cadre de l’affaire de l’espion empoisonné secouent l’actualité.  C’est la réaction brutale et peu réfléchie de madame May qui interpelle la curiosité astrologique, réaction qui ressemble à un jugement sans appel prononcé avant même l’ouverture des débats.

Et qui me rappelle les célèbres “B.D.” “Lucky Luke” de mon enfance, et qui ne manquaient pas d’humour.  “Pendez-le, nous le jugerons plus tard…!” ou encore : “Le goudron et les plumes”…

Venons-en à l’horoscope : (sous réserve comme d’habitude de l’exactitude des données de naissance, trouvées sur la fiche Wikipedia.)  Soleil en Balance, Vénus-Pluton en Lion en carré double à Saturne ; Mars gravite en Poissons, opposé à son maître Jupiter en chute dans la Vierge.

Les lecteurs attentifs savent maintenant combien Mars et Saturne sont essentiels en politique (voir mes précédents articles).  Saturne en Scorpion est en carré à son maître Pluton ; Mars qui gravite en Poissons symbolise des coups d’épée dans l’eau.  Opposé à son maître Jupiter, il ne permet pas d’ajuster correctement l’énergie dépensée au but poursuivi et fait le détenteur du thème s’épuiser en vain.  Quand au carré de Saturne, c’est lui qui sera sans appel : Toute injustice, annonce t-il, sera très sévèrement châtiée (Loi du Karma).  Madame May semble s’être emballée (trahissant ainsi sa faiblesse!) et avoir pris des risques inconsidérés, au vu de son horoscope.  Le personnage ne brille pas par l’intelligence stratégique, ni le “self-control” pour reprendre une expression britannique.  La chance non plus n’est pas au rendez-vous (jupiter en chute en Vierge opposé à Mars : l’émotivité fait prendre les mauvaises décisions, ce que les prochains mois ne manqueront pas de démontrer.)

Des deux planètes politiques, Mars ne compense pas Saturne ; l’inverse non plus.

C’est un peu faible à des postes gouvernementaux de cette importance.

 

Une courte rétrospective…

 

Mardi 06.03.2018

 

Kim Jong Un n’a pas “appuyé sur le bouton”, menace que l’on lisait dans la presse il n’y a pas bien longtemps (l’horoscope en ma possession est peut-être le bon…) et il envisage des pourparlers avec Séoul ;  Carles Puigdemont renonce à la présidence ; les événements se retournent contre celui qui voulait l’indépendance mais ne désirait pas en affronter les aléas ; le groupe de Berlusconi chute en Bourse après les élections de dimanche ; Matteo Renzi (poursuivi par son Saturne en exil en Cancer) renonce également…. Poutine donne son discours annuel, s’attarde volontairement sur ses nouvelles armes, sème l’effroi….ce qui va sans doute exploser le budget “Défense” de certains…  Au vu de son horoscope, il n’a voulu que rétablir l’équilibre entre les deux plateaux de la balance.  Et lancer un avertissement : Ne faites rien que vous pourriez regretter et préférez la négociation.

Le président américain n’aboie plus semble t-il contre le maître de la Corée du Nord, il aboie maintenant contre l’Europe et contre les anciens accords commerciaux passés ; d’abord les menaces ….après viendront les nécessaires tractations.  Les Etats-Unis perdent leur importance première, inéluctablement, cherchent dehors des responsables  aux problèmes de dedans, tentent de s’arc-bouter pour se protéger (pays “Cancer” : le foetus) avec des murs d’un côté (Saturne), des barrières douanières de l’autre (encore Saturne : le protectionnisme).

Les analystes économiques anticipent l’explosion des bulles et leurs conséquences (attention en mai avec le retour d’Uranus dans le signe du Taureau qui annonce des explosions financières) ; le Bitcoin se fracasse, se ramasse, “monnaie virtuelle” mais qui (sur)consomme de l’électricité bien réelle…

Décidément, en un peu plus de soixante jours, nous avons notre lot de surprises, dans cette année 2018 qui n’a fait que commencer….